[Peinture] Réflexions sur la peinture

Aller en bas

[Peinture] Réflexions sur la peinture

Message  Wulf le Jeu 17 Mai 2018 - 18:52

Bon, premier jet sur un vaste sujet qu'est la peinture.

Avant toute chose, les avis qui suivent n'engagent que moi, et le(s) lecteur(s) qui sera(ont) d'accord avec moi  Very Happy.
Ces réflexions ont été acquises tout le long de ma (longue) "carrière" de peintre en herbe, avec mes propres expériences et les différents échanges et lectures que j'ai fait sur le sujet. Là, je prend un peu de recul, j'ai arrêté pendant 18 mois pour m'y remettre petit à petit

Afin de rendre cette lecture plus aisée, je vais scinder mon texte en plusieurs petits posts. Alors patience, attendez le mot de la fin. Et histoire d'avoir une bonne discussion, je vais ouvrir un second post pour les commentaires, qui sont toujours les bienvenus.


Dernière édition par Wulf le Ven 18 Mai 2018 - 23:55, édité 1 fois
avatar
Wulf

Messages : 3275
Date d'inscription : 22/02/2010
Age : 43
Localisation : St Révérend, Vendée

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Peinture] Réflexions sur la peinture

Message  Wulf le Jeu 17 Mai 2018 - 19:16

De quel matériel a-t-on besoin


On ne va pas se mentir, peindre peut devenir rapidement cher, et l’acquisition du matériel se fera au fil de l’eau…


La peinture


Je déconseillerais les mallettes et autre lots de peintures. Au final, il y a souvent 10-15 % de peintures proposées qui ne serviront pas, ou tellement peu qu’avec un peu de débrouillardise et de mélange, on peut s’en passer. Mieux vaut donc acheter à l’unité, selon les besoins et les envies du moment.


95 % du temps, le peintre de figurines de jeux va plutôt utiliser des peintures acryliques. Toutes ces dernières, des différentes marques sont parfaitement miscibles les unes aux autres. Aussi, je conseille toujours de « piocher » dans différentes marques. En effet, toutes n’ont pas les mêmes pouvoirs couvrants, les mêmes couleurs (par exemple je crois qu’actuellement seul Prince August (Vallejo) fait des peintures fluo… très utiles pour des effets de diodes et autre lumières sur une figurine.


Il ne faut pas oublier également les peintures à l’huile et les peinture émaillées type Humbrol. Je les mentionne pour dire qu’elles existent, mais n’en utilisant pas moi-même, je ne m’attarderais pas dessus.


A titre personnel, j’ai une majorité de peinture P3 (Privateer Press Paint (Warmachine / Horde)), pas mal de PA et quelques citadel. Je suis de plus en plus curieux de cette dernière marque. Avec leur application très bien faite, et leur tuto à la portée du peintre débutant, ils font du très bon travail. J’avais arrêté après deux changements de gamme (donc de teintes de peinture). Mais aujourd’hui, je pense y revenir.


J’ai également des lots Andrea Color (pigment relativement différents des autres, mais toujours en acrylique), et comme je le disais plus haut, sur des lots de 6 peintures, il y en au moins une ou deux que je n’utilise pas ou peu.. ou que je pourrais faire autrement


Enfin, je dirais que la peinture, que cela soit qualitative ou quantitative, aura un résultat différent selon les types de pinceaux utilisés.
avatar
Wulf

Messages : 3275
Date d'inscription : 22/02/2010
Age : 43
Localisation : St Révérend, Vendée

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Peinture] Réflexions sur la peinture

Message  Wulf le Jeu 17 Mai 2018 - 19:36

Les pinceaux


Il en existe de toutes les tailles, les formes, les couleurs… et bien sûr toutes les qualités. Le pinceau, à l’instar des peintures, est important dans la réalisation de la mise en couleur des figurines.


Déjà, il faut oublier l’achat des paquets de peintures premier prix de certains magasins de bricolage. Vous ne ferez jamais de bon travail avec, il ne faut pas se leurrer. Si réellement vous voulez progresser, il vous faudra casser un peu votre tire-lire.


Puisque vous êtes dans le magasin de bricolage, allez donc dans le rayon des artistes (je sais que Mr Bricolage des Flâneries par exemple, a ce genre d’allée). Une des marques à privilégier est la marque Rafael. Ils ne sont pas chers, assez robuste.


Comment choisir un bon pinceau.


D’abord, éviter les poils synthètiques... c’est une horreur. Choisissez les pinceaux en poil de martre Kolinsky, un « poil » plus cher (huhu, le jeu de mot), mais bien plus agréable à utiliser et clairement plus résistant. Au final, plus cher à l’achat, mais plus économique à la longue car il aura une meilleure durée de vie. Ici encore, éviter les achats en lot, et acheter en direct vous même. En effet, personnellement, je fais très attention aux pointes de pinceaux, ces derniers doivent être nickel et irréprochable. J’expliquerai pourquoi un peu plus tard. Mais gardez bien cela en tête : la pointe doit être nickel, je ne pourrais faire plus d’emphase sur ce point là. Donc : pas d’achat sur internet, mais en magasin.


J’ai parlé des Rafael, d’autres marques arrivent également sur le marché (je ne vais pas tous les citer), et je dois dire que j’ai apprécié utiliser les pinceaux games l’autre jour. Maintenant il faut voir à la longue ce qu’ils donnent. Par le passé, ce n’était juste pas cela


Pour ma part, je peins depuis des années (plus ou moins 20 ans, cela ne rajeunit pas), avec des Tombolinsky Kolinsky de chez PA (toujours Prince August, il faudra vous y faire). Ces bébés ne sont pas donnés, plus ou moins 8 à 10€ pièce. Ouach vous allez me dire, mais ils me font facilement 1 an à 18 mois en peinture relativement intensive. Et garde bien la pointe… cette satanée pointe.


La taille des pinceaux


1, 0, 2/0… voilà qui vous suffira tellement pour commencer. Bon aller, pour la bonne mesure, vous pouvez mettre un spécial dry brushing, mais ne mettez une somme folle dedans.


Pourquoi que ces pinceaux ? Pourquoi pas de 3/0, tellement pratique pour les yeux. Non et non, pas besoin de cette taille là. Les yeux se font à la pointe (de l’épée, d’un z… je m’égare encore) fine du pinceau. Même le 2/0 n’est pas tout à fait utile, le 1 et 0 devraient largement suffire. Si vous pensez peindre de grosses pièces, un 2 peut être utile, mais là je parle de WarJacks de Warmachine, de DreadNougth à la 40h, ou des grosses bestioles. Pour commencer du péon, 1, 0 et 2/0 point barre.


On a la peinture, les pinceaux et quoi d’autre ?
avatar
Wulf

Messages : 3275
Date d'inscription : 22/02/2010
Age : 43
Localisation : St Révérend, Vendée

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Peinture] Réflexions sur la peinture

Message  Wulf le Jeu 17 Mai 2018 - 20:15

Le reste du matériel pour bien commencer


La liste ne va pas être bien longue. Déjà il faut une bonne lampe. Le nec plus ultra, cela d’en avoir une avec une ampoule « lumière du jour ». Elles ne sont plus si chères que cela, et on les trouve dans tout bon magasin de bricolage. L’avantage de cette lumière, c’est qu’elle va très peu (voire pas du tout) modifier la vue que vous avez de votre peinture. Donc big up pour cela.


Certains vont dire que deux lampes seraient mieux, voire une lampe d’horloger. Non et non, pas pour commencer, nul besoin de ces achats onéreux. Je ne dis pas qu’elles ne valent rien, mais lorsque vous en aurez besoin, vous aurez déjà un sacré niveau de compétition.


On va passer rapidement sur le fait qu’il faut deux pots, un pour mettre la peinture, un pour entreposer les pinceaux, poils vers le haut et d’un ou deux torchons pour essuyer les pinceaux après nettoyage. Là encore, pas de folie… deux pots de confitures, cela suffit amplement


Ensuite, la palette. Là, il y a plusieurs écoles. Un pote pro (il vit de la peinture sur figurine, réellement) utilise une vieille assiette sur laquelle il ajoute au fil des figurines de plus en plus de peinture. C’est rigolo, cela lui fait une sacré couche de pigment.. plusieurs centimètres ! Ensuite il y a ceux qui préfère la wet palette, qui à l’avantage et l’inconvénient d’apporter un peu d’eau par capillarité à la peinture pour la garder fraîche.


Le principe est simple. Dans une boite en plastique, une matière absorbante renferme l’eau, un film est placé au dessus et on met la peinture sur le dit film. Certaines marques vous vendent cela au prix fort.


Personnellement, je suis de l’école de la wet palette, mais à moindre coût. Parfois Fleury Michon fait une promotion pour ses jambons et les vendent dans une boite peu haute, de la forme d’une tranche de jambon. Quelques feuilles de sapolin (blanc uni pour éviter de perturber la vision de la couleur de la peinture) et par dessus une feuille de papier cuisson. Le tour est joué, il y a même un couvercle avec. Et en plus, on a du jambon à manger avant.. Que demande le peuple ?


Ayé, on a tout ce qu’il faut pour peindre, allons-y !! A la peinture. Minute papillon, il y a encore un peu de travail en amont
avatar
Wulf

Messages : 3275
Date d'inscription : 22/02/2010
Age : 43
Localisation : St Révérend, Vendée

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Peinture] Réflexions sur la peinture

Message  Wulf le Jeu 17 Mai 2018 - 20:28

La préparation de la figurine


Bon, on ne va pas se leurrer, pour beaucoup, il s’agit de peindre une figurine pour le jeu et pour se faire plaisir, pas pour la compétition. Une préparation donc sommaire de la figurine est suffisante, mais néanmoins nécessaire.


Déjà, un bon ébarbage (retirer les « trucs » en tros, disgracieux) est indispensable. Il faut parfois coller un peu la figurine pour voir s’il y a des trous (mauvaise jonction entre deux pièces, mais cela est devenu de plus en plus rare), limer un peu quelques traces de moules, soit avec une lime ou un exacto ( scalpel si vous préférez, les deux outils étant à ajouter à la liste précédente). N’y passez pas trop de temps.


Une étape que beaucoup de personne oublie, moi y compris, c’est de laver à l’eau savonneuse les figurines. Toutes ont un petit film du fait des produits utilisés pour les rendre non adhésif aux moules. Ce film peut parfois être gênant pour la peintures


Coller avant ou après la peinture ?
Ensuite, le choix entre tout coller ou coller après la peinture. Ma foi, c’est personnel. Moi j’aime bien coller après. A vous de voir comment vous préférez, mais j’ai remarqué que certaines zones étaient plus faciles d’accès avec un collage post peinture. Il faudra néanmoins, avec ce dernier choix, bien penser à l’application des couleurs.


Coller avec le socle ou sans ?
Idem, beaucoup d’avis, et cela sera au final à vous de faire le choix. De mon côté, j’utilise des stylets pour tenir mes figurines. Ces stylets sont en fait des manches d’exacto. Je troue la figurine avec un forêt ultra fin, de l’épaisseur d’une trombone. Le trombone collé, je peux facilement tenir dans tous les sens ma figurine. Cela me permet d’atteindre lors de la peinture des zones autrement difficile d’accès.


Est-ce toujours utile ? Non, je ne pense pas, surtout avec des figurines simples ou des « péons », mais lorsque je veux peindre une figurine un peu plus couillue, cela s’avère payant au final..  et voilà la transition toute trouvée pour la qualité à donner à vos peintures.
avatar
Wulf

Messages : 3275
Date d'inscription : 22/02/2010
Age : 43
Localisation : St Révérend, Vendée

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Peinture] Réflexions sur la peinture

Message  Wulf le Ven 18 Mai 2018 - 23:33

La qualité à donner à vos réalisations,


On ne va pas se leurrer. Avoir un nouveau de compétition demande du travail, de l’expérience et pour le haut niveau, du talent inné. Au tant le dernier point, on vient à la vie ou pas, autant les deux premiers points sont à la portée de tous.


Ceci en tête, il faut essayer d’imaginer un résultat qu’on aimerait obtenir sur la figurine et tendre un maximum vers cela. C’est pour moi un point essentiel, se dire que l’on veut faire un peu plus, repousser ses propres limites, histoire de progresser. Mais attention à ne pas non plus mettre la barre trop haute.


Je pense que ceci est un verteur de frustration, voire de détournement de certains jeux. Qui n’a pas « baver » devant les figurines d’Infinity, mais au final, se rendre compte que bah non, jamais Ô grand jamais on arrivera. Combiner à cela un niveau aux règles complexes. Sans dire que cela fait un flop,loin de là, je pense que l’engouement est loin de ce que cela pourrait être (mais ceci est une toute autre histoire). Et au contraire de cela, pendant des années, sinon encore aujourd’hui, des jeux comme GW, Saga, et autre montre qu’il est tout à fait possible d’avoir des figurines peintes sur la table, sans y passer des heures. Je pense que c’est vers cela qu’il faut tendre au début… avec un petit mais.


Mais (donc), je trouve également que pour progresser, il faut se dépasser. Aussi je dirais, pour reprendre l’idée que j’avais lu dans un vieux White Dwarf, que le mieux est de « barbouiller, peinturlurer » la masse, la piétaille, les simples péons, ceux et celles qui vont sauter dès les premiers tirs adversaires, mais par contre se faire plaisir, se dépasser, progresser et apprendre en se donnant de la peine pour les figurines plus « importantes », telles que les chefs/sergent d’unité, les commandants, les sorciers, que sais-je encore.


Ceci vaut pour les jeux de masse (9ème age, Saga, 40k) tous jeux avec plus de 15 figurines par côté. Pour les jeux d’escarmouche (Malifaux, Confrontation, Infinity), prendre son temps, traiter chaque figurine comme étant unique, comme ayant sa propre personnalité


Personnellement, lorsque je fais de la piétaille, je peinds généralement par moitié d’unité ou unité minimum (par exemple 5 SM, ou 6 Iron fangs (Warmachine)) pour pouvoir les jouer rapidement. Par contre, je me concentre toujours sur une seule figurine Infinity à la fois. J’ai la (facheuse) tendance à faire du tabletop ++ pour toutes mes figurines car je suis peintre à 70 % et joueur à 30 %, mais je pense que le joueur qui barbouille pour jouer peint, une bonne couche de base, un lavis, et un ou deux éclairci et le tour est joué.


Cela donne un visuel qui claque ! Et pour cela, comment faire ? Suivez le guide
avatar
Wulf

Messages : 3275
Date d'inscription : 22/02/2010
Age : 43
Localisation : St Révérend, Vendée

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Peinture] Réflexions sur la peinture

Message  Wulf le Ven 18 Mai 2018 - 23:55

Comment peindre ?


Je ne vais pas ici détailler les techniques. C’est assez complexe à mettre en mot, je pense qu’il vaut mieux regarder que lire. Il y a des vidéos, des tutos, et prochainement des séances de peinture


Mais il y a tout de même des règles à respecter, ou du moins à essayer d’avoir en tête pour avoir un bon rendu.


3 couleurs.


La plupart des tournois demandent trois couleurs minimum. Je suis assez d’accord avec cela, même si avec 3, on ne va pas très loin.


Je dirais que pour une armée régulière, il faut une couleur principale, qui va couvrir entre 50 et 65 % de la figurine (pour un SM, son armure), puis une couleur secondaire qui va faire entre 25 et 35 % de la figurine et enfin, le reste en fioriture, souvent du noir ou du marron pour les sacs et sacoches, ou des diodes de différentes couleurs.


Lorsque l’on peint une armée régulière, pour éviter les mélanges, je prendrais en tant que débutant une couleur « sortie  du pot » en tant que couleur principale, c’est plus simple. Ensuite pour la secondaire, il y a plusieurs solutions :


Des couleurs « neutres » comme le noir, le gris, le blanc, le crème allant avec pratiquement toutes les couleurs.
Une autre nuance de la couleur principale, mais il faut tout de même que cela tranche, donc attention.
La couleur complémentaire. Petite notion des couleurs. Nous avons les 3 couleurs primaires : Rouge, Jaune, Bleu. La complémentaire du rouge est le vert (ajout du jaune et du bleu), pour le Jaune le violet (ajout du bleu et du rouge) pour le bleu l’orange. Je pense que vous avez saisi le principe. Attention spoiler alert ! On reviendra également sur la couleur complémentaire un peu plus loin


Là, encore, c’est pour faire simple, je pourrais également parler de couleurs froides et chaudes, mais cela va trainer un peu en longueur, on en reparlera de vive voix.


Même cette notion de « complémentarité » des couleurs devraient avec un écho dans la couleur des socles. Ces derniers représentent un sacré morceau de la figurine, il s’agit donc pas de se louper.


Quelques idées reçues


Pour éclaircir, il faut ajouter du blanc. Non et non, enfin pas forcément. Cela marche avec certaines couleurs (comme le bleu, le gris, le noir, le jaune), mais avec du rouge cela donne du rose par exemple. Il faut donc bien faire attention. Une idée est d’ajouter une nuance plus claire, ou alors des d’autres couleurs avant le blanc. Exemple pour éclairci du vert, d’abord ajouter plus de jaune, idem pour le orange. Un marron va préférer du beige, certains orange pour certains effets, de la couleur chair. Donc non, pas de blanc en systèmatique


Pour assombrir, il faut ajouter du noir. Là encore non et non. Ici encore, cela marche avec certaines couleurs (le bleu, le gris, le marron), mais avec d’autres cela sera purement catastrophique, comme le jaune. Pour assombrir, il y a d’autres possibilités, l’une d’elle étant, je vous avais prévenu, la couleur complémentaire. Oui, on peut assombrir du rouge avec du vert, du jaune avec du violet, et du bleu avec de l’orange. C’est plus subtil, et très intéressant. Testez donc.
De mon coté, j’assombris également souvent mes verts « kaki » avec du marron sombre.


La spécificité du blanc. Le blanc, cette somme de toutes les couleurs à la particularité de pouvoir être assombri par pas mal de couleurs différentes : par du beige, pour un blanc « Isabelle de Castille », du bleu (voir les apothicaires SM) ou encore du gris ( pour des stormtroopers par exemple)


Avec ceci en tête, on va pouvoir prendre le pinceau, le trempé dans la peinture et s’y mettre
avatar
Wulf

Messages : 3275
Date d'inscription : 22/02/2010
Age : 43
Localisation : St Révérend, Vendée

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Peinture] Réflexions sur la peinture

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum